La nouvelle marketplace de Facebook est-elle un danger pour votre boutique en ligne ?


C'est au début du mois d'Octobre que Facebook a officiellement lancé sa plate-forme de vente en ligne appelée Marketplace. Elle n'est pour le moment accessible qu'aux États-Unis, en Australie, en Nouvelle-Zélande et au Royaume-Uni via l'application mobile Facebook. Mais il est prévu qu'elle soit disponible également dans d'autres pays. Nul doute qu'elle arrive donc très vite en France aussi.

Présentée comme une plate-forme pratique pour découvrir, acheter et vendre des articles à des personnes au sein de votre propre communauté, la place de marché Facebook fonctionne sur les téléphones mobiles et les tablettes équipés de l'application mobile du même nom. Autrement dit chez près d'un milliard d'utilisateurs actifs chaque jour aux quatre coins du monde.

Alors avez-vous en tant qu'eCommerçant du souci à vous faire et devriez-vous vous préoccuper de cette nouvelle concurrence outre-mesure ? Envisagez-vous à contrario cette nouveauté comme une nouvelle opportunité pour faire croître vos ventes ?

Les investisseurs en bourse sont pour leur part bel et bien pré-occupés, étant donné que dans les heures qui ont suivi le lancement de la plateforme de Facebook le prix des actions d'autres portails de vente en ligne tels que eBay ont sensiblement chuté. A en croire les analystes financiers il est clair que cette nouvelle place de marché est perçue comme un concurrent et une menace sérieuse pour eBay et d'autres.

Alors devriez-vous vous sentir menacé à votre tour ? Vos acheteurs vont-ils soudainement se précipiter sur cette nouvelle marketplace et zapper votre boutique ?

Un site d'annonces gratuites

Maintenant que la poussière est un peu retombée il est plus aisé d'y voir un plus clair et appréhender ce que cette marketplace offre de vraiment nouveau aux acheteurs et aux vendeurs - en mettant de côté tout le battage médiatique accompagnant le lancement.

Et il faut reconnaître que c'est plutôt décevant.

 

Facebook Marketplace est un annuaire en ligne gratuit de produits.

 

Les fiches produit sont généralement créés à partir de photos prises à l'aide d'un téléphone mobile. A noter qu'il est également possible de charger une image stockée sur votre appareil mobile. Il faut ensuite saisir une désignation, une description et un prix. Et puis c'est tout.

 

Les produits à vendre sont désormais indexés sur l'application Facebook et peuvent être consultés par des acheteurs potentiels. Le classement s’opère à l'aide d'une photo et d'un prix ce qui rend l'identification des objets plutôt difficile. Mais en lançant une recherche la liste des désignations est disponible et il faut reconnaître que cette recherche est malgré tout plutôt puissante.

 

La plupart des articles sont d'occasion

Bien que les annonces soient gratuites, la grande majorité des produits que l'on y trouve sont d'occasion. On ne peut pourtant pas les acheter directement ni même les réserver.

 

À cet égard, Facebook Marketplace comme tous les autres sites de petites annonces n'offre pas de possibilité de transactions. En cas d'affinités les acheteurs sont invités à contacter le vendeur pour en savoir plus ou pour concrétiser leur achat.

 

L'avantage majeur de la nouvelle place de marché se limite donc à l'heure actuelle à son audience. Elle facilite de toute évidence la mise en relation des vendeurs et des acheteurs à un niveau local. Les transactions doivent néanmoins être organisées (improvisées) par les protagonistes suite à un premier contact d'apparence concluant, suivi d'une rencontre physique. Rien ne change donc par rapport aux sites déjà implantés sur ce créneau.

 

Les descriptions des articles sont plus difficiles à trouver que sur d'autre sites d'annonces et le temps montrera si les informations mises à disposition pourront convaincre aussi bien les acheteurs que les vendeurs d'abandonner des sites tels que eBay ou d'autres portails plus petits tels que le Bon Coin.

 

A l'heure actuelle aucune de ces plate-formes n'est susceptible de rivaliser avec un site e-Commerce indépendant et à part entière tels que ceux créés à l'aide du logiciel ShopFactory.

 

Un canal de vente supplémentaire



Peut-être est-il donc plus sage d'envisager ces sites comme un canal de vente supplémentaire pour y promouvoir des opérations spéciales ou y liquider des stocks d'invendus.

 

Seul le temps pourra donc dire si cet énième site d'annonces ou place de marché prendra vraiment - en n'oubliant pas de garder un œil dessus quand même. Souvenez-vous - un paquet de gens y ont facilement accès.

 

Si vous souhaitez profiter du formidable trafic enregistré par ces sites d'annonces comme Facebook Marketplace alors les fonctions inclues dans le cloud ShopFactory pourraient s'avérer une option intéressante. Il suffit pour cela de diffuser les urls produit raccourcies sur ces sites pour permettre aux acheteurs de commander vos produits et de payer immédiatement. Concrètement il suffit d'ajouter une ligne comme celle-ci dans vos annonces :

"Pour acheter directement ce produit rendez-vous sur santu.com/aah748 ".

 

Intégrez votre boutique en ligne sur Facebook



Indépendamment de la façon dont la nouvelle marketplace de Facebook évoluera, il est clair qu'une présence sur Facebook ne peut que contribuer à renforcer vos ventes.

 

ShopFactory 11 facilite considérablement l’intégration de votre boutique sur le réseau social - il suffit pour cela de quelques clics en suivant les étapes disponibles via la page Central de ShopFactory Central.
Voir un exemple d’intégration de boutique ici :

https://www.facebook.com/uncafe.turc/app/483173505092134/

 

Et bien sûr, vous pouvez toujours intégrer des fiches produit individuellement sur votre mur Facebook grâce aux fonctions disponibles via votre cloud ShopFactory ou dans le cadre de campagnes de publicités Facebook.